Cabinet de Chirurgie Vasculaire et Thoracique
Cabinet de Chirurgie Vasculaire et Thoracique

La Nuit (de l’antiquité au siècle des lumières)

 

  • 2ème  siècle après JC : Claude Gallien, confronté aux  blessures des gladiateurs de Pergame (capitale du royaume grec  d’Asie) effectue des ligatures artérielles avec des boyaux  d’animaux torsadés (ancêtre du fil chirurgical le  « catgut », fabriqué avec du boyau de mouton et non de  chat),
  • 360  après JC : Oribase, Chirurgien de Pergame (Fig. 1),  décrit les anévrismes  dans le Synagogae Medicae, vaste  encyclopédie médicale : « Il y a deux espèces  d’anévrismes : l’un se produit par la dilatation locale  d’une artère ; c’est de là que la maladie emprunte son  nom d’anévrisme, l’autre résulte de la déchirure de l’artère  et du passage du sang dans la chair environnante…Il n’est pas  raisonnable d’abandonner à eux-mêmes tous les anévrismes, comme  l’enseignaient les anciens chirurgiens ; mais il serait  extrêmement dangereux de les opérer tous.
Fig. 1 : Oribase est un chirurgien de Pergame, auteur du Synagogae medicae en 360 après J.C. où se trouve décrite la technique de ligature-exclusion des anévrismes (Librairie Universitaire de Bologne).

Fig. 1 : Oribase est un chirurgien de Pergame, auteur du Synagogae medicae en 360 après J.C. où se trouve décrite la technique de ligature-exclusion des anévrismes (Librairie Universitaire de Bologne).

 

  • 1551 :  Ambroise Paré, Chirurgien du Roi Charles IX (Fig. 2A),  condamne la cautérisation des plaies vasculaires, si  douloureuse qu’elle pouvait entraîner la mort. Il préconise, à  sa place, de lier les vaisseaux après les avoir saisis avec une  pince angulée munie de mors anti-dérapants dénommée « Bec  de Corbin » (Fig. 2B).
Fig. 2 : A : Ambroise Paré (1510-1590), chirurgien et anatomiste français

Fig. 2 : A : Ambroise Paré (1510-1590), chirurgien et anatomiste français

Fig 2 : B : Le bec de Corbin, pince crantée recommandée par Ambroise Paré pour les ligatures artérielles (Dix livres de la Chirurgie avec le magasin des instruments nécessaires à icelle – Paris 1564).

Fig 2 : B : Le bec de Corbin, pince crantée recommandée par Ambroise Paré pour les ligatures artérielles (Dix livres de la Chirurgie avec le magasin des instruments nécessaires à icelle – Paris 1564).

   

  • 1616 :  William Harvey, au Collège Royale de médecine de Londres, décrit  la circulation sanguine. « Ce que je dois dire est si  nouveau que je crains de m’attirer non seulement la jalousie de  certains, mais encore l’hostilité de tous »

 

  • 1887 :  Jules Péan, Chirurgien dans les Hôpitaux de Saint Antoine et de  Saint Louis de Paris, invente les pinces hémostatiques à  crémaillère, ancêtre des pinces et clamps vasculaires actuels  (Fig. 3)
Fig. 3 : Jules–Emile Péan (1830- 1898), enseignant l’utilisation de sa pince à crémaillère pour le pincement des vaisseaux à l’hôpital Saint Louis à Paris en 1887 (Musée d’Orsay, Paris).

Fig. 3 : Jules–Emile Péan (1830- 1898), enseignant l’utilisation de sa pince à crémaillère pour le pincement des vaisseaux à l’hôpital Saint Louis à Paris en 1887 (Musée d’Orsay, Paris).

 

  • 1888 :  Rudolph Matas, Chirurgien à la Nouvelle-Orléans, décrit la  suture par l’intérieur d’un anévrisme (endoanévrismorraphie  par suture artérielle), après échec d’une ligature d’amont  et d’aval d’un anévrisme huméral (Fig. 4).
Fig. 4 : Endoanévrismorraphie de Rudolph Matas (Annals of Surgery 1903).

Fig. 4 : Endoanévrismorraphie de Rudolph Matas (Annals of Surgery 1903).

 
 
 

Nous contacter et prendre rendez-vous

Cabinet de Chirurgie Vasculaire et Thoracique

11 rue du Dr Joseph Audic

BP 50020

56001 VANNES CEDEX

 

Tél : 02 97 62 56 36 

Fax : 02 97 62 56 96

Nos horaires d'accueil

 

Le secrétariat est ouvert du lundi au vendredi inclus de 9h à 12h30 et de 14 à 18 heures.

 

En dehors de ces horaires et en cas d'urgence, le chirurgien de garde peut être joint en téléphonant au standard de l'Hôpital Privé Océane au 0826 39 99 26

Version imprimable Version imprimable | Plan du site
© cabinet de Chirurgie Vasculaire et Thoracique