Cabinet de Chirurgie Vasculaire et Thoracique
Cabinet de Chirurgie Vasculaire et Thoracique

I – Qu'est-ce que la phlébite et l'embolie pulmonaire ?

 

 

La phlébite appelée thrombose veineuse, correspond à la formation d'un caillot sanguin dans une veine, habituellement des membres inférieurs, veine profonde le plus souvent, parfois dans une veine superficielle (figure 1). L'embolie pulmonaire en est une complication. Elle correspond à la migration d'un fragment de ce caillot dans la circulation pulmonaire (figure 2).

 

 

Patra image001
 
 

 Figure 1 : Le caillot de sang dans la veine          

 

 

Patra image002

Figure 2 : L’embolie pulmonaire

 

II – D'où viennent ces maladies et quelles populations sont plus touchées ?

 

 

La phlébite apparaît le plus souvent dans des circonstances favorisantes : patients alités ou porteurs d'un plâtre, patients ayant subi certaines opérations (chirurgie orthopédique et pelvienne), cancer, ou encore chez la femme enceinte.

 

III – Quels sont les symptômes ?

 

 

Les symptômes qui permettent d'évoquer la survenue d'une phlébite sont principalement la survenue d'une douleur brutale du membre inférieur, accompagnée souvent d'un œdème (gonflement) de ce membre.

Les symptômes évoquant l'embolie pulmonaire sont essentiellement la survenue brutale d'un essoufflement et d'une douleur thoracique.

 

IV – Quels sont les risques de ces maladies ?

 

 

Le risque immédiat de la phlébite est la survenue d'une embolie pulmonaire, correspondant à la migration d'un fragment du caillot veineux dans la circulation pulmonaire, ce qui provoque une insuffisance brutale d'oxygénation du sang. Lorsque cette embolie est massive, elle peut entraîner le décès du malade. La phlébite expose également à une complication à long terme, en particulier lorsqu'elle a été insuffisamment traitée. Il s'agit de la maladie post-phlébitique à l’origine d’une souffrance chronique de la peau, pouvant aboutir après quelques années d'évolution, à la constitution d’un ulcère de jambe.

 

V – Quels sont les principaux examens ?

 

 

Le diagnostic de phlébite repose sur la réalisation d'un écho-doppler des veines dans les meilleurs délais. Le dosage des D dimères n’a de valeur que s’il est négatif pour éliminer une phlébite.  Le diagnostic d'une embolie pulmonaire nécessite des examens plus complexes, (scintigraphie pulmonaire ou scanner pulmonaire).

 

VI – Quels sont les principaux traitements et leurs risques ?

 

 

Le traitement de la phlébite et de l'embolie pulmonaire repose sur une classe de médicaments unique que sont les anti-coagulants. Débuté par voie injectable, un relais est pris  ensuite par un traitement oral pour une durée plus longue (de l'ordre de quelques mois). Bien entendu, compte tenu de leur mode d'action, ces traitements anti-coagulants exposent, en particulier en cas de surdosage, à un risque hémorragique.

 

VII – Comment doit-on être surveillé après le traitement ?

 

 

Une fois le traitement anti-coagulant mis en route, la surveillance sera double : il est demandé au patient de consulter son médecin traitant dès la survenue de signes de récidive de phlébite ou d'embolie pulmonaire. Par ailleurs, le traitement anti-coagulant lui-même doit être surveillé étroitement par des contrôles biologiques réguliers visant à s'assurer de son efficacité et de l’absence de surdosage. A distance de l'épisode de phlébite ou d'embolie pulmonaire, un bilan des lésions est généralement effectué en fin de traitement.

Nous contacter et prendre rendez-vous

Cabinet de Chirurgie Vasculaire et Thoracique

11 rue du Dr Joseph Audic

BP 50020

56001 VANNES CEDEX

 

Tél : 02 97 62 56 36 

Fax : 02 97 62 56 96

Nos horaires d'accueil

 

Le secrétariat est ouvert du lundi au vendredi inclus de 9h à 12h30 et de 14 à 18 heures.

 

En dehors de ces horaires et en cas d'urgence, le chirurgien de garde peut être joint en téléphonant au standard de l'Hôpital Privé Océane au 0826 39 99 26

Version imprimable Version imprimable | Plan du site
© cabinet de Chirurgie Vasculaire et Thoracique